Historique

Grâce à ses partenaires (l’Inspection de la Santé, les ONG nationales et internationales, les bailleurs de fonds et autres), ASRAMES asbl  joue depuis 1995, un rôle important dans la mise en œuvre de la politique nationale en matière des médicaments au bénéfice de la population

Il s’agit principalement de rendre disponibles et accessibles des médicaments essentiels, des consommables médicaux, des matériels et réactifs de laboratoire de qualité

L’expérience d’ASRAMES asbl montre qu’il est possible d’assurer le développement d’une Centrale d’Achat dans des circonstances difficiles et improbables lorsque tous les partenaires (nationaux et internationaux, religieux et laïcs, humanitaires et de développements) se mettent ensemble pour appuyer une initiative.

L’idée de création d’ASRAMES asbl est née d’un besoin ressenti et exprimé par certains intervenants et responsables sanitaires avec l’appui financier des partenaires d’outre mer.

Différentes personnalités ont été impliquées dans le développement d’ASRAMES asbl à partir de début 1992. Il s’agit de la quasi-totalité des Médecins Chefs de Zones, de l’équipe du Bureau de l’Inspection Provinciale et des Coordonateurs de membres fondateurs.

A titre exemplatif, nous citons :
– Dr. MUKENGESHAY, ancien Médecin Inspecteur Provincial du Nord-Kivu et actuellement Directeur de la 5ème Direction au Ministère de la santé publique,

–  Dr. Etienne BAHATI, ancien Coordinateur Fondation Damien Nord-Kivu et actuellement membre de l’équipe cadre de la cellule de gestion du Ministère de Santé

–  Dr. Etienne MUGISHO, ancien Coordinateur du CEMUBAC et actuellement professeur à l’école de santé publique de l’Université Libre de Bruxelles,

–  Dr. Jean MAGANGA, Président de ADOSAGO et actuellement Directeur de CEDIGO,

–  Dr. Jannes VAN DER WIJK, ancien Chef de mission MSF-H et actuellement membre de MDF,

– Madame Annet BOK, ancienne Directrice ASRAMES et actuellement Directrice de MDF-ESA,

– Monsieur Raphaël SENGA, ancien Directeur de AMI-KIVU et actuellement Directeur de AMI-LABO,

– Monsieur CHIKOMOLA, ancien responsable administratif de  Ami-Kivu,

–  Sœur Yannick, ancienne directrice du  BDOM Nord-Kivu,

–  Dr. KABUYAYA, ancien médecin directeur de l’Hôpital CBK-VIRUNGA et déléguer de l’Eglise du Christ au Congo au Conseil d’Administration ASRAMES

Monsieur BYARANZE, ancien délégué de  l’Eglise du Christ au Congo au conseil d’Administration ASRAMES

Actuellement ASRAMES asbl est autofinancée et assure sa survie financière sans appui direct des bailleurs de fonds. Cela signifie que les bailleurs de fonds et le gouvernement financent les partenaires d’ASRAMES de manière directement,  sans passer par lui. Pour sa survie, ASRAMES a donc reçu le quitus de ses paires de  prendre en compte dans sa structure des prix, les éléments susceptibles de lui permettre de couvrir ses frais de fonctionnement.

ASRAMES asbl a signé une convention avec le Gouvernement Congolais, les autres bailleurs de fonds principaux dans la région (notamment le PS 9ème FED et  ECHO) pour assurer l’approvisionnement des fournitures médicaux auprès des formations sanitaires ciblées par ces financements.

Avec la reconnaissance d’ASRAMES asbl comme centrale d’achat humanitaire, les ONG financées par ECHO sont autorisées à s’approvisionner directement à ASRAMES sans faire recours aux procédures d’appels d’offres.

Au niveau national, ASRAMES asbl est un des membres fondateurs de la Fédération des Centrales d’Achats (FEDECAME) qui défend les intérêts des membres, partage les expériences et garantie leurs performances.

ASRAMES asbl s’investit dans l’amélioration des conditions de stockage de ses produits et la satisfaction des besoins de ces clients.
Le préfinancement des médicaments et matériels solaires, importés par voie maritime et aérienne, n’étant pas évident, ASRAMES négocie des échéances de paiement avec ses fournisseurs, ses partenaires et ses clients.

ASRAMES asbl se veut une centrale professionnelle afin de garantir sa mission:

  1. de servir les zones de santé de la province de Nord-Kivu,
  2. de fonctionner comme grossiste pour les autres clients et partenaires tant humanitaires que de développement,
  3. de jouer le rôle d’un service d’achat pour les centrales de la partie Est de la RD. Congo,
  4. d’assurer l’entreposage et/ou la distribution des produits pour certains partenaires,
  5. de donner un appui, en cas de nécessité, à d’autres centrales d’achat.

Pour entre autre maintenir la santé de ses agents, renforcer ses relations avec d’autres partenaires et assurer une visibilité, Asrames avait créé une équipe de football qui avait gagné plusieurs trophées.

Cet article est également disponible en : Anglais